Presse

Publié le 1 mars 2019

" MORIS lève le rideau sur la Carto et l'Opéra "

L'hebdo du vendredi

Au Studio Pastel, on aime particulièrement la photographie. Il y a peu, c’est Axel Coeuret qui y exposait ses clichés pris lors de ses périples de l’autre côté du globe. Cette fois, c’est Sébastien Gomes, alias Moris, qui présente son travail réalisé sur la scène artistique rémoise. Âgé de 35 ans, celui qui pratique « officiellement » la photographie depuis quatre ans, est d’abord un mordu de vidéo, notamment au bénéfice de l’association Les Musicovores dont il est le président. C’est avec cette casquette qu’il va filmer de nombreuses sessions acoustiques et rencontres, avant de se tourner vers la photographie. Son terrain de jeu favori n’est autre que la Cartonnerie dont il immortalise les concerts par dizaines à l’aide d’un appareil argentique. Et c’est naturellement sur les murs de cette vibrante salle qu’il exposera pour la première fois ses clichés. Depuis, ses photographies sont passées par la place du Forum et se retrouvent aujourd’hui accrochées aux cimaises du Studio Pastel. Mais en plus de ses portraits de rock stars, Moris y ajoute une autre facette de son travail. Il s’agit d’images prises à l’Opéra de Reims et, cette fois, via un appareil numérique. Entre les deux technologies, Moris ne fait pas de choix. Il les manie avec autant de plaisir, profitant des opportunités pour tenter de montrer, ce qu’il n’a pas l’habitude de voir.

JD

Publié le 19 octobre 2018

" De la Compagnie Pastel au Studio Pastel à Reims "

La champagne a du gout

Demandez le programme ! C’est ce que la Champagne a du Goût a fait ce mercredi en rencontrant Florent LENICE.
Après des études de commerce (spécialité marketing-communication) à Reims et une formation au cours Florent, école de théâtre parisienne, ce rémois à l’énergie débordante propose un accès privilégié à l’art et pour tous.

Il crée la Compagnie Pastel en 2014 et l’installe en 2016 au 6 rue de l’Ecu. Celle-ci propose, au Studio Pastel, un centre culturel de spectacle vivant doublé d’art visuelet de pratiques artistiques. Le théâtre, l’écriture pour le cinéma (notamment création de court-métrages), le jeu d’acteur face à la caméra sont au centre de ces ateliers artistiques. Ces activités sont proposés aux enfants comme aux adultes par Florent, en collaboration avec des artistes professionnels. Par exemple, vous aurez la possibilité de jouer ou ré-écrire des scènes de films cultes ou de séries comme Le dîner de cons, Game of Thrones, ou This Is Us.

Evidemment, un spectacle de fin d’année voit progressivement le jour, écrit, réalisé et joué par les adhérents  !

Des projections de courts-métrages sont organisées pour petits et grands avec le Ciné Pastel. Et ce n’est pas tout !

Tout, ou presque, se passe dans cette salle !
Cette Compagnie travaille également en collaboration avec la Comédie, Le Manège et l’Opéra de Reims. Elle offre, si vous devenez adhérents, des prix attractifs pour les manifestations proposées sur Reims. Le plaisir, la synergie des arts, la communication à l’autre sont palpables dans ce petit lieu en taille, mais grand par ses propositions.

Le succès est au rendez-vous
Découvrez ce lieu éclectique qui propose des stages ou des cours à l’année (court-métrage, théâtre, poèmes, ateliers de créations d’objets, dessins) sur le site : http://www.compagniepastel.fr/.

On se régale dans les soirées Terroir
Une fois par mois, un producteur de la région présente son métier.
Puis vient le temps de la dégustation, avec la possibilité ensuite d’acheter quelques produits .

De plus, notre hôte arrive à trouver du temps pour donner des cours de théâtre à Châlons-en-Champagne, et en anglais à Science Po Reims, enseigne à NEOMA ainsi qu’à l’université.

La Compagnie « Florent » dispense également du temps pour les jeunes en décrochage scolaire, ou les personnes en réinsertion professionnelle. Ses propositions sont bienveillantes, permettant à chacun de s’exprimer pour aller mieux.

Comme le feraient les acteurs à la fin d’un spectacle, révérence devant tout ce temps consacré aux autres !

Exposition au studio
Si vous passez rue de l’Ecu, admirez aussi l’exposition permanente ainsi que d’autres créations, dessins d’artistes que vous pourrez acquérir.

Publié le 21 juin 2018

" Les mondes d'Axel Coeuret "

L'hebdo du vendredi

Lieu dédié aux pratiques artistiques amateurs et à l’accueil d’événements culturels, le Studio Pastel, ouvert depuis 2016, accueille de nombreuses expositions. Ce mois-ci, c’est le travail du photographe professionnel rémois Axel Coeuret qui est à l’honneur. Âgé de 38 ans, il est notamment connu du grand public pour ses clichés du festival Les Flâneries Musicales, dont il immortalise tous les concerts depuis 2011, ou ceux des grandes plaines agricoles de la région. Mais ce n’est pas cet aspect de son travail qui est à voir au Studio Pastel. Axel Coeuret, qui s’est pris de passion pour la photographie après s’être vu offert son premier appareil par sa grand-mère, propose ici un voyage dans l’univers de la composition, loin des images des ténors de la musique classique. La vingtaine de photographies exposées ont en effet été réalisées au quatre coins du globe. Des paysages majestueux de Bolivie côtoient ceux tout aussi extraordinaires de l’Inde et ceux plus inattendus de la région de Reims. Ces photos jouent sur les cadres et les oppositions de couleurs. Elles tournent autour des sujets, saisissant parfois des instants volés. Surtout, elles reflètent les affinités artistiques du photographe. Celles qui le poussent à sortir des sentiers battus et donc à toujours plus de curiosité envers un monde qu’il entend bien continuer à explorer pour mieux le comprendre.

JD

Publié le 14 mars 2018

" Ciné Proximité "

L'hebdo du vendredi

Fidèle à son envie de répandre de la culture populaire et artistique autour de lui, Florent Lenice, directeur du Studio Pastel, a réfléchi à un nouveau concept fédérateur. Le Studio Pastel accueille déjà, au gré de cours et d’exposition, un public varié, familial. Afin de réunir toujours plus les publics, il lance Ciné Pastel, un nouveau rendez-vous régulier. En partenariat avec Jérôme Descamps, de la Pellicule Ensorcelée, et Florent Chaffiol, vidéaste rémois, Ciné Pastel s’ouvre au court-métrage, et accueille amateurs et curieux sur trois séances qui se répètent durant un mois. Pour convenir à tout profil de spectateur, le Studio Pastel a pensé à ceux qui aiment les afterwork, avec une séance le jeudi de 19 h à 20 h, mais aussi à ceux qui préfèrent les pauses déjeuner, avec une séance le vendredi de 12 h 20 à 13 h 20, et enfin à ceux qui sortent en famille, avec une séance familiale le samedi de 10 h 30 à 11 h 30. A chaque projection, cinq courts-métrages seront mis en valeur, afin d’ouvrir à l’art si singulier du cinéma court qui doit captiver l’attention du spectateur en peu de temps.
Cette initiative s’étendra jusqu’à la fin du mois de juin. Si son succès le permet, Florent Lenice espère pouvoir relancer le projet sur la prochaine saison culturelle, en 2018-2019. En attendant, l’affiche de ce mois d’avril sera dévoilée samedi 31 mars pour une avant-première aux couleurs d’inauguration. Et pour mettre le public en appétit, notez que le Studio Pastel participe à la fête du court-métrage, avec la projection de 47 films, cette semaine, jusqu’au dimanche 18 mars, tout public, toutes ambiances.

Agathe Cèbe

Publié le 1 septembre 2017

" Les mythes et légendes de dasz panda "

L'hebdo du vendredi

Qu’est-ce qui se cache derrière votre nom d’artiste Dasz Panda ?
J’ai choisi ce nom car le sort de l’animal est quelque chose qui m’a toujours touché et le panda symbolise bien cela. Il passe ses journées à manger son bambou. Il perd son territoire et il ne peut pas se défendre car sa nourriture est très pauvre en énergie. D’ailleurs, je trouve que le sort de cet animal n’est pas si éloigné du nôtre car nous sommes tributaires d’un tas de choses telle la nourriture que l’industrie nous fournit. Nous pensons avoir le choix mais nous ne l’avons pas tant que ça.

Votre exposition Mythologie fait la part belle à l’animal ?
Oui, même s’il n’y aura pas de panda, il y a aura de nombreux animaux car je m’attaque ici à la mythologie. Je suis fasciné par ces textes et par ces hommes qui ont humanisé l’animal tout en lui appropriant de nombreuses vertus et des pouvoirs magiques, c’est passionnant.

Dans quelles mythologies vous êtes-vous plongé ?
J’ai pioché dans la mythologie de plusieurs cultures et j’ai travaillé autour de la gravure sur bois, de la photo, du dessin et de la peinture. Nous avons par exemple la licorne qui est représentée sous plusieurs formes. Il y aura également le sanglier du dieu Freyr qui vient de la mythologie nordique ou encore Hanuman, un dieu à tête de singe de la mythologie hindoue mais je n’en dévoilerai pas plus pour le moment.

Que proposez-vous au sein des ateliers organisés en marge de cette exposition ?
Il s’agit de séances pratiques autour de l’art urbain, une technique que je pratique parallèlement. Ce sera l’occasion pour le public de découvrir mon travail et de s’initier au street-art qui est très dense et qui offre un espace de créativité très large, mais loin de la mythologie cette fois.

Pauline Saintive

Publié le 10 juillet 2017

" Les mille et un corps de Margaux fédensieu "

L'hebdo du vendredi

Après avoir métamorphosé la vitrine du Studio Pastel l’hiver dernier, Margaux Fédensieu est de retour dans la structure rémoise pour dévoiler cette fois-ci Fragments de corps, sa première exposition. Présentée tout au long de l’été, cette dernière nous dévoile plusieurs dizaines de créations aux techniques artistiques multiples. Du dessin avec de l’encre de Chine, de la couture sur papier, de la sérigraphie ou encore de la peinture à l’acrylique, voici autant de disciplines dont la graphiste s’est emparée pour cette exposition. En passant du bleu ciel au bleu marine et du orange au magenta, Fragments de corps est comme son nom l’indique, une exposition haute en couleur qui révèle tout le caractère du corps humain.
Comme chaque artiste qui expose au Studio Pastel, Margaux Fédensieu a dû pour l’occasion se plier à la seule contrainte que le lieu impose, celle de faire le lien entre les peintures et le spectacle vivant. « Au début j’ai pensé à représenter l’univers du théâtre de manière concrète, souligne la graphiste. Mais au fur et à mesure de mon travail, je me suis rendu compte que le fil conducteur était davantage tourné autour du corps que de l’acteur. Le lien avec le spectacle vivant est donc très implicite mais c’est ce qui me plaît : laisser une énorme place à l’appropriation des œuvres et permettre au public de voir des choses extrêmement différentes. » En s’attaquant ainsi aux arts du spectacle comme aux multiples facettes de l’artisanat, Margaux Fédensieu signe ici une exposition colorée au vocabulaire contemporain qui a tout pour plaire au plus grand nombre.

PS

Publié le 29 mai 2017

" Les multiples visages de Mona Huet "

L'hebdo du vendredi

Si ce n’est pas nouveau en soi, il reste quand même bon de le rappeler : Reims foisonne d’artistes en tout genre. Pourtant, réaliser sa propre exposition et trouver un lieu pour la dévoiler n’est pas mince affaire. C’est en partie de ce constat qu’est né le Studio Pastel, une adresse conviviale dédiée à la fois à la peinture, au spectacle vivant et à l’écriture. Tous les mois, la structure propose à un artiste de venir présenter son travail, l’occasion de mettre en lumière la création régionale et d’ailleurs. Après une plongée dans les années du Club Dorothée avec FanArt#2, le studio fait aujourd’hui place à la plasticienne Mona Huet et à sa technique de création si particulière. A l’aide de la peinture acrylique noir travaillée sur des cartons métallisés en or, elle dresse une série de portraits, d’hommes et de femmes, qui semblent tout droit sortis de l’ombre. Souvent torturés, mystérieux, rêveurs, ils apparaissent sur la toile comme des acteurs apparaissent sur scène sous le feu des projecteurs.
« En général, quand on travaille des portraits avec le noir et l’or, les personnages ne peuvent pas être très drôles, souligne Mona Huet. Il y a quelque chose d’assez sévère qui ressort de ce jeu d’ombre et de lumière. Mais attention, ce n’est pas pour autant qu’ils sont tous austères, ils sont juste bourrés d’expressions. » Et quelles expressions ! Avec Rosalie la romantique, Tania la battante, Judith la dure, Augustin l’homme sombre ou encore Brigitte la séduisante, chaque personnage semble curieusement exister au travers de son visage si parlant. En effet, avec des traits saisissants, des regards dans lesquels on peut lire comme dans un livre ouvert et des prénoms qui nous rappellent forcément quelqu’un, les portraits de Mona ne laisseront sûrement pas indifférents les visiteurs du Studio Pastel.

PS

Publié le 29 mai 2017

" Les masques d'Elbi se racontent au Studio PASTEL "

L'hebdo du vendredi

Il a vu le jour à l’automne 2016, le Studio Pastel est un lieu où la création artistique bat son plein au travers de rencontres, d’expositions et d’ateliers tout public. Forte de sa démarche populaire et de son soutien auprès des artistes locaux, c’est sans surprise que la structure se glisse cette année parmi les exposants d’Ateliers d’artistes, un rendez-vous incontournable pour les amateurs d’art. Le temps d’un week-end, la compagnie invitera le grand public à la rencontre de l’illustrateur rémois Elbi pour découvrir « Mascarade » sa toute nouvelle exposition. Au fil d’une série de personnages de la Commedia dell’arte, l’artiste se penche ici sur le caractère énigmatique du masque au théâtre et sur sa force d’expression. « Ce qui est vraiment intéressant c’est que ces masques, qui à l’origine sont censés cacher les visages, deviennent le reflet des expressions, explique Lotfallah Benassarou alias Elbi. Certains font la grimace, d’autres ont l’air triste alors que certains sourient… Il y a vraiment un côté mystérieux et inquiétant qui me plaît beaucoup ».
Entre les illustrations à l’encre, la sérigraphie ou encore les impressions numériques, Elbi déroule une pléiade de portraits singuliers, une belle occasion pour le Studio Pastel de lever le voile sur ce théâtre populaire italien marqué d’ingéniosités. « Quand nous exposons un artiste nous aimons qu’il trouve un lien soit avec l’écriture, le cinéma ou le spectacle vivant, souligne Florent Lenice, directeur artistique de la compagnie Pastel. Et l’idée d’Elbi est géniale car à Reims nous avons de moins en moins d’animations ou d’ateliers en lien avec ces comédies italiennes, ça permet de remettre cet art au goût du jour ». Et puisque Ateliers d’artistes est avant tout un temps d’échanges et de rencontres, la Cie Pastel invitera également le public à venir rencontrer l’artiste dans le feu de la création pour découvrir son œil humaniste ainsi que ses techniques d’illustration. « Dessiner tout seul dans son atelier ça va un temps mais c’est bien de pouvoir se nourrir des rencontres avec le public, d’où l’intérêt de l’événement. L’idée c’est vraiment que je puisse travailler devant eux et partager ma passion, tout simplement ».

Pauline Saintive

Publié le 7 avril 2017

" Des masques d'artistes pour la maraude citoyenne "

L'hebdo du vendredi

Ce vendredi 24 mars, à 19 h, Velours et la Compagnie Pastel s’associent pour l’opération Maraude d’artistes. Organisée au sein du studio Pastel (6, rue de l’Ecu à Reims), il s’agit d’une vente caritative d’une trentaine de masques dessinés gracieusement par 20 artistes de la région, parmi lesquels Iemza, BMZ ou encore Antonin Leclere. Chaque masque est vendu dans son coffret au prix unitaire de 50 €. Les bénéfices de cette vente seront reversés à la Maraude Citoyenne qui oeuvre à l’amélioration du quotidien des sans-abri à Reims par la collecte de matériel ainsi que la distribution de repas chauds.

DR

PUBLIÉ LE 5 NOVEMBRE 2016

"Un lieu pour apprendre à jouer et à écrire"

L'UNION

Florent Lenice se destinait à une carrière dans le marketing et la communication. Mais non la passion du théâtre l’a rattrapé. Aujourd’hui, il ouvre le “Studio PASTEL”, un lieu qui se veut “une école de théâtre, de cinéma et d’écriture, où la pratique artistique permet le développement de soi”, Prudent, le trentenaire ne lâche pas pour autant “Think&Go”, son entreprise de création graphique. Et il compte bien parallèlement, poursuivre son travail artistique au sein de la compagnie PASTEL, où il est à la fois acteur, auteur et metteur en scène.

Des cours pour les enfants et les adultes.
“Quand, en avril dernier, je suis revenu m’installer à Reims, après avoir travaillé à Bruxelles et Paris, j’ai constaté qu’il manquait un lieu où l’on puisse, quel que soit son âge, s’initier à l’écriture et aux pratiques théâtrales, mais aussi à l’écriture et jeu face caméra. Comme je donne, depuis février dernier, des cours de théâtre à l’IUT de Chalons-en-Champagne, et que l’enseignement me plaît beaucoup, j’ai alors eu envie d’ouvrir un lieu inédit dans le centre de Reims”, explique cet ancien élève du Cours Florent à Paris. Rue de l’Écu, à quelques mètres de la place Aristide-Briand, Florent Lenice à déniché un bel espace de 50m2 que le public pourra découvrir, samedi et dimanche, lors de journées portes ouvertes.

“La pratique artistique doit permettre le développement de soi » -Florent Lenice-

“En théorie, les cours, qui auront lieu l’après-midi ou le soir, débuteront dès le lundi 7 novembre. J’envisage aussi de proposer, plusieurs week-ends par mois, des stages, des performance, des lectures et diverses rencontres artistiques”, indique-t-il.
Le rémois va proposer des cours aux enfants à partir de 6 ans, mais aussi aux adolescents et au adultes, qu’ils soient débutant ou confirmés. Florent Lenice envisage également, selon les demandes, d’assurer des cours individuels. “J’ai prévu de ne pas dépasser le nombre de dix personnes par groupe pour que chacun puisse s’exprimer librement”, poursuit celui qui a fait ses premiers pas au théâtre à Reims, lors d’un atelier au Crous. “Au départ, je ne pensais pas m’engager dans une voix artistique, même si j’avais eu un vrai coup de foudre lors de mes premiers cours de théâtre, quand j’étais étudiant à l’école de commerce à Reims Management School. C’est lors du décès de ma grand-mère, avec laquelle j’aimais parler d’art, que j’ai réalisé que le théâtre me manquait, et qu’il fallait que j’y retourne, raconte-t-il. C’est aussi à cette période que je me suis mis à l’écriture.

Valérie Coulet

Publié le 3 novembre 2016

" Porte ouvertes au Studio PASTEL "

L'hebdo du vendredi

La compagnie Pastel ouvre son « Studio », au 6, rue de l’Écu à Reims, pour y donner des cours de théâtre, d’écriture, de lecture et de jeu face à la caméra. Lieu ouvert, d’échanges, de découvertes, de diversité et surtout de plaisir, le Studio Pastel propose chaque mois une nouvelle exposition, des ateliers de pratiques artistiques en tous genres, des rencontres avec des artistes professionnels… Pour découvrir ce lieu, rendez-vous samedi 5 novembre, de 10 h à 22 h, et dimanche 6, de 10 h à 18 h. Plus d’infos sur www.compagniepastel.fr

La compagnie Pastel ouvre son « Studio », au 6, rue de l’Écu à Reims, pour y donner des cours de théâtre, d’écriture, de lecture et de jeu face à la caméra. Lieu ouvert, d’échanges, de découvertes, de diversité et surtout de plaisir, le Studio Pastel propose chaque mois une nouvelle exposition, des ateliers de pratiques artistiques en tous genres, des rencontres avec des artistes professionnels… Pour découvrir ce lieu, rendez-vous samedi 5 novembre, de 10 h à 22 h, et dimanche 6, de 10 h à 18 h. Plus d’infos sur www.compagniepastel.fr

DR

Création en 2016

Les coulisses de la liberté

L'union

Création en 2016 – Spectacle tout public
Interprétation : Charlotte Carré, Christopher Caulier, Florent Lenice et Julie-Marie Petit.
Texte et mise en scène : Florent Lenice 

C’est le soir de la première ! Trois comédiens, l’Egocentrique, la Négative, la Gentille et un metteur en scène, l’Autoritaire, s’interrogent sur la liberté de jouer. Commence alors une exploration épique… À travers Sept Tableaux, fantastiques, absurdes ou réalistes rythmés par des transitions inattendues, décalées, cocasses, nos quatre protagonistes vont éprouver Sept Formes de Liberté.

Par une mise en espace aérée, un jeu d’acteur épuré et une esthétique équilibrée, on plonge intimement dans chacun des univers, pour trouver une vérité plus profonde : la liberté tapie au fond de chacun.

 

//////
Studio PASTEL - 03 26 09 52 54

6 RUE DE l’ÉCU - 51100 REIMS
Ouvert du lundi au vendredi de 10h00 à 19h00 Et le week-end lors des événements


CONTACTEZ-NOUS


* Veuillez remplir ces champs