Expos

Expos 2019

“Le Tarot d’hYrtis” de hYrtis 

Le Tarot d’hYrtis transpose le sens profond et la symbolique de chaque lame dans l’univers de Calixte, un personnage fictif, garçon maquillé et double masculin d’hYrtis dont le visage s’apparente à un autoportrait auquel se superposent les traits de David Bowie. La présence extrêmement androgyne de Calixte constitue le fil rouge du projet au coeur d’un monde chatoyant où se croisent culture underground, glamour et références alchimistes.

04 au 31 janv 2019

“Réversibles” de Cécile Richet

« Regarder jusqu’à ouïr, écouter jusqu’à voir en transparence des choses, jusqu’à déceler des résidus de nuit épars dans le jour, des traces de lumière à vif dans le noir. » S. Germain. 
Ces envies de transparences, de lumières, de contrastes, de couleurs, m’ont menée à réaliser ce que j’appelle mes Réversibles. Amoureuse de la beauté de la nature, ce sera sur du verre déjà formé que j’ai décidé d’orienter mes dessins d’éléments naturels. Des couleurs choisies en lien avec les émotions et l’arbre comme essence de vie nourrissent cette liberté et cette créativité qui me portent. Le dessin, la gravure et l’encollage de papier de soie sur ces Réversibles ont donné naissance à mon revirement de vie, au fait que dans la vie, tout est réversible si la force sort du plus profond de nous-mêmes, passant du noir à la vibration des couleurs.

01 au 28 février 2019

“Rideau” ! de MORIS – Photographie 

Moris, vous présente au Studio PASTEL, le travail dans lequel il s’épanouit depuis quelques années, la photo de scène. Capturant tout d’abord l’énergie des concerts, caché dans les Crash Barrières qui le protègent, Moris jongle désormais entre les salles de musiques actuelles et plus récemment, l’Opéra, qui lui offre désormais de nouvelles possibilités d’exprimer sa vision du spectacle vivant. « Rideau ! » c’est la possibilité de voir réunis dans un seul et même lieu, deux terrains de jeux de votre hôte, deux mondes parallèles dissimulés derrière un même rideau, deux publics qui se rencontrent et découvrent l’univers de l’un et de l’autre.

01 au 31 mars 2019

Exposition “W” (Masked Women) de MOES 

“W” n’a pas vocation à véhiculer un message mais seulement à créer des émotions auprès des visiteurs. On y découvre la Femme, à la fois belle et mystérieuse, éveillant la curiosité et donnant l’envie d’ôter ce masque le temps d’un instant. Le W de Women, le “double V” de Visage Vibrant, où l’art de l’anonymat géométriquement coloré.
MOES a souhaité apporter une mixité artistique dans cette collection tout en respectant son fil conducteur : une femme, un masque. Entre dessins, peintures et autres sculptures, chacun saura apprécier cette diversité lors de la découverte de “W”.

05 au 30 avril 2019

“Fab(l)uleux bestiaire de La Fontaine” de Marine Dargent 

Venez découvrir un dialogue entre les fables de Jean de la Fontaine et le bestiaire de Marine. Les expressions des animaux au regard illuminé et la (re)lecture des contes nous renvoient “bêtement” à l’intemporelle comédie humaine. Exposition “Fab(l)uleux bestiaire de La Fontaine” de Marine Dargent Wolfert – artiste sculpteure
Portraits en papier mâché emblématiques des fables de Jean de La Fontaine. Les animaux de Jean de La Fontaine s’expriment avec humanité. Marine prête ces mêmes sentiments humains à ses masques d’animaux.
Venez découvrir un dialogue entre les fables de Jean de la Fontaine et le bestiaire de Marine. Les expressions des animaux au regard illuminé et la (re)lecture des contes nous renvoient “bêtement” à l’intemporelle comédie humaine.

03 au 31 mai 2019

“Légendes antiques” de Léa Sanchez 

Passionnée depuis toujours par les dieux, les rois, les héros qui nous ont précédés depuis la nuit des temps, Léa Sanchez réinterprète dans cette exposition des légendes antiques.
Au milieu de ses taches colorées, personnages et histoires sont éparpillés loin dans l’abstraction, l’artiste vient les révéler pour les partager.
Symétrie, abstraction, et codes couleurs constituent le fil rouge graphique de cette exposition.
Une invitation à la découverte de faits légendaires, transmis de bouche à oreille depuis des centaines d’années pour arriver jusqu’à nous, depuis les égyptiens jusqu’aux romains en passant par les Mayas et Incas.

01 au 30 juin 2019

“Impulsion féminine” de Rosie Jacquot

Une série d’oeuvres qui tournent autour des sentiments féminins, l’utilisation des textures telles que la feutrine, les bijoux, la cire, la toile et d’autres… donnent du corps tandis que les couleurs et lignes expressives viennent faire danser l’émotivité, une série tout en transparence, des toiles en gestation et croquis de femmes viennent en quelque sorte conter l’espace intérieur d’une femme face à sa nature profonde et corporelle. Contemplatrice de ses propres sentiments et émotions, l’art est pour elle un moyen de se redécouvrir, donner des lignes aux souffrances pour qu’elles puissent danser autour de l’obstacle, sensible aux conditions de la femme dans le monde, la nudité et les courbes sont pour elle le plus doux des paysages pour des sentiments abrupts comme des montagnes indomptées. Peindre c’est aussi répondre à une question qu’on ne s’est pas encore posée. 

05 juillet au 25 août 2019

Expos 2018

« Créativité sans frontières » de GizLie

Comment la créativité voyage-t-elle à travers les frontières ? Comment fait-on pour co-créer lorsque l’on est séparé par des milliers de kilomètres ? Et où faut-il placer les frontières de la créativité ? Pour leur première exposition GizLie explore deux thèmes chers à leur Univers : la créativité et les frontières. Avec Créativité Sans Frontières, GizLie vous invite à explorer les frontières internes et externes qui nous entourent.

04 au 31 janvier 2018

« Fantasque » de Emmanuel Serpe

La nature a ses secrets, dissimulés à nos yeux par notre certitude de la connaître dans ses moindres recoins. Mais, en s’y attardant, en la scrutant et en y portant toute notre attention, que pourrions-nous en découvrir ? Tant de choses nous échappent en ce monde. Promenons-nous un peu dans cette zone d’ombre, le temps de quelques dessins jetés lors de pérégrinations de l’artiste fantasque dans les paysages issus de l’esprit volubile. A vous de décider… Fantasque ?

02 au 28 février 2018

« Eiga posuta (映画ポスター)  » de GOKAIJU

Avant le frisson du grand écran, c’est d’abord l’affiche qui fait rêver, comme la promesse d’une rencontre qui ne laissera jamais indifférent. En créer de nouvelles, à partir de l’amour du cinéma, c’est une façon de rendre hommage, d’inviter à la découverte ou à la re-découverte, peut-être avec un angle de vue légèrement décalé, à l’image du melting pot d’affiches présentées. Gokaiju a choisi des films d’époques, d’origines et de genres différents pour remettre leur accroche originelle sous la lumière des projecteurs du Studio Pastel. Preuve que l’on peut avoir une vision unique, mais qu’on peut aussi la partager à travers les représentations collectives qui nous habitent.

02 au 31 mars 2018

« Quand le tissage devient texte » de Angélique Zrak

L’étroit lien entre l’artisan et l’artiste est présenté dans cette exposition, où le mot « texte » prend forme à travers différents tableaux tissés. Textum / Texere : texte / tisser de la même origine étymologique jouent grâce à ces passages de fils en trame, comme une syntaxe intuitive. Les figures de style m’orientent à utiliser divers fils fantaisies et m’exprimer picturalement. Une poésie nait lorsque le métier à tisser chante sa musique où des notes de couleurs s’envolent, pour une ponctuation de différents points. Que lierez-vous à travers mes tissages ?

06 au 30 avril 2018

« Traits d’union » de Stéphanie Devaux

Traits d’union Ses recherches multiples se développent sous forme murale, livresque, en volume. Après avoir exploré les formes historiques et organisées de l’écriture, elle s’intéresse plus particulièrement au sens et à la charge émotionnelle que porte l’écrit. Très sensible également aux liens qui unissent l’écriture, le dessin et le textile ; elle aime ce lieu intermédiaire dans l’expression conjointe du texte et de la peinture. Les mots, les textes se matérialisent en « graphies », traits, fils qui sont superposés, mélangés, tramés pour former un autre tissu que le texte initial qui, tout en conservant sa sève, ouvre à de nouvelles perceptions.

04 au 31 mai 2018

« Dé-compositions / Re-compositions » de Axel Coeuret

Je vous propose un voyage dans l’univers de la Composition, l’arrangement délibéré des éléments d’une photographie, en jouant sur les cadres dans le cadre, les abstractions créées par l’isolation d’une portion du cadre lui-même, la décomposition obtenue révélant une nouvelle composition. Au travers de ce voyage, pédagogique ou propice aux rêveries, ce sera à vous de décider si l’image que vous avez sous les yeux est composée, décomposée, ou recomposée. Ces photographies représentent une part importante de mes affinités artistiques, principalement au travers de lignes fortes, d’oppositions de couleurs, ou de cadrages inattendus.

01 au 30 juin 2018

« Humeur taquine » de Charlotte Van der Veken

Humeur taquine Que se passerait-il si les objets prenaient vie ? « Je soupçonne mes pinceaux de chatouiller la toile, ils ont l’air très dociles, impassibles, désincarnés, mais leurs poils en bataille laissent planer un doute, ouvrent une brèche… Alors, j’imagine une toile qui rit, qui grimace, et ce, par le biais de portraits imaginaires.  De la même façon, que quand ma mine taquine le papier, elle m’invite bien souvent dans un pays où l’humeur est espiègle. »

06 juillet au 31 août 2018

“EMPREINTES” de Martine JEZIK

La terre m’invite à lui laisser des empreintes légères, fines et infinies. Elle m’offre la possibilité de jouer avec des textures et couleurs. Pour cette exposition j’ai voulu créer des extraits de voyages et de rêves en créant des fenêtres avec vues sur des costumes et accessoires en céramique venus d’un autre temps, d’autres cultures… Histoires intimes où votre regard peut aller chercher les détails, un rêve éveillé.

07 au 30 septembre 2018

“Esquissons-nous” de Éric Dabancourt

“Les liens de vie sont indissociables de chaque histoire quotidienne. Ils sont nourris des joies et des peines, fidèles à une trajectoire guidée par le destin. Le trait provoque le destin, l’encre est une malice, comme une douce arrogance. Et si le trait était mis à l’épreuve par l’accident de la matière ? Et si ce n’était pas un accident, mais un filtre, révélateur d’un insoupçonnable sens ?”

05 au 31 octobre
2018

“Connected by love” de Christian Cantos

Cette exposition sera sur le thème de l’amour, le don de soi, la lumière, la grâce, l’espérance plus forte que la souffrance, la force de vivre malgré tout. L’artiste travaille autant sur des sujets graves, que sur la légèreté de l’être, ça peut aller du grand symbolisme aux messages plus profonds, il aime exprimer la souffrance qui se transcende en joie, les lourdeurs de l’existence avec toujours une finalité vers la paix et l’amour, mais il y a aussi la loufoquerie, l’humour, la provoque, la foi, la politique, la sensualité qui l’animent. Voilà en quelques mots la palette de tout ce qu’attire cet esprit cantossien imprégné d’un Dieu de l’amour et de l’humanité.

02 au 30 novembre
2018

“Figuration Abstraite” de Brice Martin-Graser

Toujours dans la suite des séries Faces et Pixel, cette exposition réunit un ensemble d’expérimentations entre figures et abstractions. Créant ses propres ‘outils numériques’, chaque format est le résultat d’un processus qui le rend unique. Est-ce qu’un processus peut faire naître une certaine sensibilité ? Est-ce qu’un programme peut être (ré)créatif ? Et enfin est ce que les androïdes rêvent de moutons électriques ? C’est à vous de voir pendant tout le mois de décembre.

01 au 31 décembre
2018

Expos 2017

“Exode Illusoire” de Lulu Bellule, Artiste peintre

Vous êtes invités à un voyage avec quelques figures dont le monde entier est la maison. L’artiste Lulu Bellule nous transporte dans l’univers des gens du voyage, à travers leurs regards, leurs cicatrices et leurs bagages. Quatre peintures de 80x120cm, que tout le monde est convié à venir découvrir.

10 janvier au 02 février 2017

“Expressions brutes” de Claudine Divry, artiste plasticienne

Nous vous invitons à rencontrer Claudine Divry lors de son vernissage pour découvrir une série de 70 portraits d’hommes et de femmes aux expressions singulières, irréelles, loufoques, sincères grâce à la main de l’artiste qui se laisse aller à la spontanéité. 
Feuille de thé, cirage de chaussures, lettres, pages de livres tous les matériaux sont bons pour transformer l’ordinaire en extra-ordinaire !

03 février au 03 mars 2017

“Exode Illusoire” de Adrien Rambaud, designer et graphiste

Rencontre avec Adrien Rambaud, designer et graphiste Les vendredi 10 et samedi 11 mars 2017 Venez découvrir l’exposition Corps et lettres en décors, d’Adrien Rambaud du 10 au 31 mars et participer à son atelier ludique le 11 mars de 14h à 17h.   Du papier. Un crayon. Quoi de plus commun ? Et pourtant les possibilités de création visuelle à partir de ces deux éléments sont sans limite. Approchez de ces œuvres et découvrez ce qui de loin est invisible. Vernissage le 10 mars à 19h.

10 au 31 mars 2017

Rencontre avec ELBI, artiste autodidacte

Rencontre avec ELBI, artiste autodidacte, illustrateur et graphiste Samedi 1 avril 2017 – Vernissage à 18h Venez découvrir l’exposition « MASCARADE », d’ELBI du 1er au 30 avril et participer à son atelier ludique le 1er avril de 14h à 17h. Penchez-vous sur le caractère mystique du masque des personnages célèbres de la Commedia dell’arte, à travers une collection de sérigraphies uniques dans un graphisme minimaliste et moderne, lorsque celui-ci cesse de cacher les visages et devient le miroir des expressions. Surprise musicale au vernissage avec Léo Mathieu. Carnaval !

01 au 30 avril 2017

“FanArt #2” avec MaT Artiste et Zekky

Expo « FanArt #2 » Vendredi 5 mai 2017 – Vernissage à 19h Découvrez l’exposition « FanArt #2 » de MaT Artiste et Zekky du 5 au 31 mai qui nous replonge dans les années Club Dorothée où chaque tableau fait appel à des souvenirs d’enfance. Des petits et grands formats aux allures de madeleines de Proust. A déguster sans modération ! Venez également les défier le samedi 6 mai de 14h à 17h sur les premières consoles Nintendo en partenariat avec l’association DS in Reims !

05 au 31 mai 2017

« Portraits en noir et or » de Mona Huet, plasticienne

Venez découvrir l’exposition « Portraits en noir et or » de Mona Huet, du 1er au 30 juin. L’artiste vous propose une série de portraits sortis de l’ombre, un clin d’œil aux effets de lumières qui animent les scènes de théâtre. Ces personnages sont comme au théâtre parfois torturés, souvent énigmatiques, en tout cas toujours très expressifs. 

01 au 30 juin 2017

« FRAGMENTS DE CORPS » de Margaux Fédensieu, graphiste

Exposition FRAGMENTS DE CORPS de Margaux Fédensieu, graphiste Du 30 juin au 30 août 2017 Vendredi 30 juin 2017 – Vernissage à 19h Margaux Fédensieu est une jeune graphiste Marseillaise, elle convoque dans ses recherches un vocabulaire à la fois contemporain et empreint de références historiques. L’exposition est constituée de formats peints. Ces morceaux de corps et symboles révèlent une dialectique entre l’individu et le couple. Seront présentées une série de broderies sur papier, mais aussi une édition inédite, et des sérigraphies imprimées pour l’occasion par RECTAL VERSAL.

30 juin au 30 août 2017

« Mythologie » de Dasz Panda

 
Mythologie Créatures aux pouvoirs surnaturels, divinités mi humaines mi animales, entre mythes dans l’histoire ancrés et imaginaire sollicité. Dans la science fiction, le fantastique, le magique, l’on trouve, une protectrice, une gardienne, un avatar, un demi-dieu, une déesse, un punisseur, une bienfaitrice, des personnalités multiples, un mythe donne lieu à plusieurs interprétations. Retour à la gravure, persistance du dessin…

01 au 30 septembre 2017

« Point d’origine » de Gladys Bourdon

Point d’origine Un centimètre carré de macadam pourrait être la source d’une savoureuse exploration. Mais l’on pourrait choisir la tâche de rouille sur la porte de l’immeuble d’en face ou les nervures de la feuille d’un plant de courgette dans le jardin partagé. Les possibilités sont immenses et infinies. Faire tout un monde de l’origine et revenir à ce que nous sommes vraiment. Il suffit de lever la tête vers le ciel étoilé pour se sentir projeté dans ce qui fut notre passé et ainsi se confronter aux prémices de notre existence. L’homme n’en est pas à ses débuts dans la réflexion, et cette dernière a encore de beaux jours devant elle. Jusqu’en 2016, l’expédition Rosetta eu pour mission de partir à la rencontre de la comète 67P afin de tenter de répondre à des questions fondamentales : qui-sommes-nous, d’où venons nous, comment est né notre système solaire ?

06 au 31 octobre 2017

« Dans le noir » de François Schmidt

Dans le noir (un dessin peut en cacher un autre) Equipés de lampes de poche, vous allez pouvoir découvrir quelques dessins méconnus de François Schmidt accrochés aux murs du Studio PASTEL. Exposées dans le noir, paradoxalement, les images dévoilent mieux que jamais leurs tracés secrets… détails érotiques, personnages dissimulés. Un chemin artistique et ludique à partager dans la pénombre.

03 au 24 novembre 2017

« Féerie du champagne » de VERONIQUE HENRY

Féerie du champagne Monde de rêve, de magie… moucharabieh de lumières tamisées et dansantes… tous ces coins et recoins… je joue à cache-cache… je joue à me faire peur, à m’émerveiller… les moisissures sur les murs tissées par le temps, nous transportent dans un mystère énigmatique… Est-ce un rêve ? Un cauchemar ? Cela me donne des frissons… je suis emportée par tous ces éléments… Cette moiteur accentue ce mystère… je me laisse guider dans ce Nouveau Monde… Je pense à mes dégustations pétillantes… je suis dans cette effervescence… Un monde magique de bulles évanescentes qui m’enchantent… Est-ce un rêve ? Je les vois, je les sens… elles éclatent sur ma peau… je suis Alice au pays des merveilles à l’intérieur de cette bouteille… Humer lentement et longuement les subtils arômes… Que c’est beau… la féerie du champagne…

01 au 31 décembre 2017

Expos 2016

« AFFICHES DE SPECTACLE VIVANT » PAR LES ARTISTES

Une sélection d’affiches réalisées par plusieurs artistes, dessinateurs, photographes, illustrateurs pour des compagnies de spectacle vivant pour valoriser leur projet et mettre en avant la création ! Merci à la Cie allégresse du pourpre, Cie nie wiem, Cie Spokoino, Cie Demain il fera jour, Cie Fourberies des Patelins et à l’association Velours pour avoir participer à la première exposition du Studio PASTEL.

04 au 30 novembre 2016

« Liberté en ville » de Pierre Davy

Vivre en liberté, c’est aussi ça. Cette possibilité qui nous est donnée de se mouvoir, de s’habiller, de coexister selon ses propres désirs, dans le respect de l’autre. 
La ville est un théâtre à ciel ouvert. S’exprimer par une manifestation est le reflet d’un phénomène de société intemporel. Libre à chacun de créer un mouvement de réflection illustré par un outil propre.

01 au 31 décembre 2016

//////
Studio PASTEL - 03 26 09 52 54

6 RUE DE l’ÉCU - 51100 REIMS
Ouvert du lundi au vendredi de 10h00 à 19h00 Et le week-end lors des événements


CONTACTEZ-NOUS


* Veuillez remplir ces champs